Accueil - Plan du site

 

"Un paysan normand au STO en Allemagne"

   Le journal de Pierre Lebugle (juin 1943-août 1945)

 

 

 

 www.vimoutiers.net

 

 

23 Juin 1943, Pierre Lebugle écrit dans un petit carnet : "12h30, Départ de Camembert au STO" ...

 

"Dans le contexte de l'Occupation, ... la mise en place du Service du Travail Obligatoire fait planer une menace. Les unes après les autres, les classes d'âge 1920, 1921 et 1922 sont mobilisées et les gens de la terre, un moment exemptés, sont incorporés. L'ordre fatidique arrive en juin 1943 ... Pierre Lebugle est requis.

 

S'ensuit un périple inédit de près de deux ans qui le conduit, avec quatre camarades du canton de Vimoutiers - Henri Prieur, Jean Louvet, Gaston Blondeau, Jean Pihan - successivement à Guhden* dans une grande ferme près de Berlin puis à Varsovie et jusqu'aux portes de Moscou ...

 

Ainsi, l'univers de Pierre Lebugle, né le 9 janvier 1922 au Hameau de La Bucaille, dans la commune de Camembert où il travaille chez ses parents, passe des herbages du Pays d’Auge à la grande culture du Neumark ... Pierre Lebugle consigne dans ses agendas les activités qui scandent sa vie quotidienne.

 

En Septembre 2002, Philippe Madeline, géographe et Jean-Marc Moriceau historien, à la recherche du paysan de Survie, originaire de Camembert, qui aurait tenu un journal de bord en Allemagne de 1943 à 1945, rencontre Pierre Lebugle chez lui, au Village Caillou  ... Les années 1943-1945 ressurgissent à travers des documents variés -cahiers, correspondance, photographies- qui redonnent vie à cette étrange aventure."

 

Les modestes calepins se muent alors en témoignages historiques, que les deux chercheurs de l'Université de Caen publient. "Un paysan normand au STO en Allemagne", paraît en 2004 dans la revue Histoire et Sociétés rurales.Ainsi relaté par Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau.

 

 

L'équipe de chambrée, le 1er Août 1943 :(Archives Pierre Lebugle) - source "Un paysan et son univers"

en haut : Gaston Blondeau, Henri Prieur et Jean Louvet - en bas : Jean Pihan, Pierre Lebugle et Charles Dieudonné

 

Le 31 Janvier 1945, l'armée Russe entre dans Guhden. Le 2 Février 1945, Pierre Lebugle écrit : "Les Russes mettent la ferme et le château au pillage".

Arrivé à Guhden le 29 Juin 1943, il en repart le 17 Février 1945. Au terme d'un long périple, libéré par l'armée soviétique, il revient au pays le 1er Août 1945.

 

*Guhden, où se trouvaient  le château et sa grande ferme attenante, était le nom allemand pour Gadno maintenant polonais.

Sur les lieux : Guhden/Gadno     Gadno, la propriété      Neumark.pl

 

  

 

"Un paysan normand au STO en Allemagne"

Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau, Histoire et Sociétés rurales

1/2004 (Vol. 21) p.187-230

PDF téléchargeable à partir du site de la CAIRN CAIRN

Le champagne sablé, l'histoire aurait pu s'arrêter là ...

Pour aller plus loin,

 les agendas de Pierre Lebugle de 1939 à 1971 :

"Un paysan et son univers, de la guerre au marché commun"

 

 

Pour les lecteurs, correspondance des noms de villes du Neumark, Allemand/Polonais  ► Histoire et Sociétés rurales  STO

 

 

 

 

  Accueil - Plan du site

|I-frame|Javascript|Tousdroitsréservés|copyright@vimoutiers.net|webmaster|

Geo Visitors Map

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

x